Il y a de l’amour dans l’air

01Mai08

Le 14 avril dernier, les Italiens offraient à Silvio Berlusconi un troisième mandat à la présidence du Conseil italien lors d’élections législatives anticipées, élections qui faisaient suite à la démission de Romano Prodi en janvier. La réélection du Cavaliere à la tête de l’État italien devrait faire les choux gras de Nicolas Sarkozy tant ses intérêts coïncident avec ceux du play-boy italien. « La première chose que je ferai après le vote sera d’appeler Sarkozy car j’ai été le premier qu’il a appelé après son élection« , avait dit le chef de la droite italienne avant sa victoire aux législatives.

Le fait que les deux hommes d’États se connaissent depuis longtemps est loin d’être fortuit. Des connivences idéologiques aux considérations stratégiques communes, en passant par une approche similaire très « show-business » de la politique politicienne, inutile de vous cacher que le couple Berlusconi/Sarkozy devrait filer le parfait amour d’ici quelques mois. C’est d’ailleurs très vraisemblablement lors de la PFUE (Présidence française de l’Union Européenne) que Sarkozy déclarera sa flamme au milliardaire italien. Il faut dire que les deux tourtereaux ont beaucoup de traits en commun.

Sur le plan idéologique d’abord. Ces deux chantres du libéralisme partagent la même admiration pour le modèle économique américain qu’ils voudraient bien voir implanter dans leur propre pays respectif. Sarkozy l’a assez répété : il veut renforcer la compétitivité de l’économie française. Adopté en août 2007, son « paquet fiscal » s’inscrit directement dans cette logique. De son côté, Berlusconi désire stimuler l’économie italienne à coup de baisse d’impôts et de privatisations. Des investissements dans les infrastructures du pays devraient, selon lui, redonner de la vigueur économique à son pays.

Cette vénération quasi béate pour les États-Unis se manifeste également dans leur stratégie politico-militaire. L’atlantisme affiché des deux hommes d’affaires n’est plus un secret pour personnes. Si l’un a combattu dès 2003 aux côtés de Washington lors de l’invasion américaine en Irak, l’autre vient tout juste de formuler le souhait de réintégrer l’OTAN et de dépêcher un contingent militaire d’environ 700 hommes pour renforcer l’effort tactique en Afghanistan.

Enfin, des préoccupations sécuritaires partagées pourraient favoriser la mise en œuvre du projet d’Union de la Méditerranée prônée par Sarkozy. En effet, la hausse significative du nombre d’immigrés clandestins en Europe représente une menace tangible pour la sécurité intérieure des pays riverains de la Méditerranée. Dans cette optique, Sarkozy se lancera dans une véritable offensive de séduction pour courtiser son homologue italien… Il y aura de l’amour et de la rumba dans l’air pour les deux chefs d’États. Mais… leur smoking sera-t-il vraiment de travers ?


Publicités


2 Responses to “Il y a de l’amour dans l’air”

  1. 1 Titem

    Je pensais que la victoire de Silvio Berlusconi poserait au contraire de gros problèmes à Nicolas Sarkozy s’agissant de la présidence de l’UE, à cause de l’euroscepticisme du Cavaliere ?

  2. 2 moqueurpoli

    La problématique sécuritaire a été l’un des points phares de la campagne électorale du Cavaliere. Les Italiens fixent tous un regard inquiet vers la Méditerranée, attendant le prochain bateau de fortune, chargé de nouveaux immigrants clandestins, qui s’échouera sur les côtes italiennes.

    Sarkozy devrait au contraire profiter de l’euroscepticisme de Berlusconi pour l’inciter à le suivre dans son projet d’Union de la Méditerranée, un projet qui a pour but le développement économique de la rive méridionale de la Méditerranée et la lutte contre l’immigration clandestine. Dans ce cadre, Berlusconi n’est pas un « gros problème » mais bien un « atout majeur » pour le projet sarkozyste.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :