La nouvelle passion de Vladimir Poutine

01Mai08

La rumeur a fait le tour du monde. Vladimir Poutine vient de se retirer de la politique russe pour se consacrer à sa nouvelle passion. Comment ?… Vous n’êtes pas au courant ?… Allez, devinez !… Que dites-vous ?… Non, ce n’est pas la chasse aux terroristes tchétchènes. Pardon ?… Non, ce n’est pas non plus le soutien de l’indépendance des peuples Abkhazes et Ossètes en Géorgie. Allez, je vous laisse une dernière chance… Vous croyez avoir trouvé ?… Non, ce n’est pas une énième coupe d’alimentation en gaz à l’encontre d’un pays européen. Quoi ?… Vous abandonnez ?… Bon.

La nouvelle passion de Poutine, c’est la photographie. N’importe quoi, vous entend-je dire ? Pourtant, il vient tout juste de se porter acquéreur d’un nouvel appareil photographique jetable pour s’adonner à ce nouveau passe-temps récréatif. Un véritable petit bijou qui répond au doux nom de Medvedev. Quoi ?… Vous ne comprenez plus rien ?… Ça vous intrigue ?… Le principe du prêt à photographier est pourtant simple. Communément appelé « jetable », cet accessoire ne s’utilise normalement qu’une seule fois : vous l’achetez, vous faites vos photos, puis un laboratoire extrait la pellicule qu’il contient. Il est conçu pour ne pas resservir et est généralement détruit après usage. Son prix de revient devant être le plus bas possible, ce produit est généralement fabriqué en Chine… mais celui de Poutine provient de Russie (il faut bien faire prospérer le commerce local !).

Le jetable Medvedev est l’accessoire rêvé pour pouvoir faire de belles photos. Poutine va se délecter avec ce petit automate. Il n’aura qu’à appuyer sur le déclencheur en haut pour libérer le bras de son Medvedev qui actionnera l’obturateur. Si notre photographe en herbe veut une photo avec le flash, il devra simplement maintenir son doigt sur un bouton placé au devant de son jetable Medvedev. La pellicule étant déjà posée à l’intérieur, Poutine n’aura qu’à tourner la molette du haut qui se rembobinera dans sa cartouche. Le compteur décomptera les photos et lorsqu’il arrivera à zéro, la pellicule sera terminée. Il faudra alors la faire développer puis vérifier la qualité des prises de vue de Medvedev. Vladimir Poutine dispose de 48 poses (1 par mois, avec la garantie de 4 ans) avec son jetable Medvedev.

À noter qu’il est toujours possible que Poutine ouvre malencontreusement ou intentionnellement son appareil. Dans ce cas de figure, le jetable Medvedev ne pourra pas être développé et devra tout bonnement être jeté à la poubelle. Gageons que l’engouement passionnel de Poutine pour son nouveau jetable s’estompera avec le temps et qu’il reprendra bien vite ses activités de prédilection à la tête de la Fédération russe, au plus tard dans 4 ans.

Advertisements


No Responses Yet to “La nouvelle passion de Vladimir Poutine”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :