Ein Freund von mir, de Sebastian Schipper (2006)

08Mai08

Karl est un mathématicien introverti. Assistant dans une compagnie d’assurances, une brillante carrière s’ouvre devant lui… mais il s’ennuie. Tout bascule le jour où il rencontre Hans, un jeune homme insouciant, dans une compagnie de location de voitures. De cette rencontre va naître une amitié qui comblera parfaitement leur désir partagé de conduire des voitures de luxes et de s’amuser. La présence de Stelle, petite amie de Hans, viendra bouleverser l’amitié atypique et sincère entre les deux hommes.

Un ami à moi, comédie dramatique allemande de Sebastian Schipper
1h24, sorti en 2006
Avec Daniel Brühl (Karl), Jürgen Vogel (Hans), Sabine Timoteo (Stelle), Peter Kurth (Fernandez) et Michael Wittenborn (Naumann)…
Note : 10/20

Avoir un meilleur ami qui travaille dans un institut culturel allemand procure parfois quelques avantages, notamment celui de pouvoir assister gratuitement à la projection de films inédits. C’est dans ce cadre que j’ai eu l’occasion de découvrir cette comédie à petit budget. La présence de Daniel Brühl au générique du film était encourageante. Je l’avais déjà repéré dans quelques films (Good Bye Lenin, Was nützt die Liebe in Gedanken, Joyeux Noël, Salvador) que j’avais particulièrement appréciés. Mais celui-ci ne m’a pas vraiment emballé. Disons le franchement : ce film m’a laissé froid.

Ce n’est pourtant pas la faute des acteurs qui interprètent le plus souvent leur personnage avec justesse. Brühl et Vogel sont très convaincants en amis farfelus qui ne songent qu’à faire les 400 coups dans une insouciance des plus consternantes (les deux olibrius vont même jusqu’à déambuler nus dans un aéroport ! – invraisemblable mais loufoque).

Ce n’est pas non plus la faute du cinéaste. En optant pour un cinéma réaliste, la réalisation reste honnête et sobre. Les nombreuses séquences silencieuses insufflent au film une teneur mélodramatique. Les plans de caméra accentuent cette charge émotive.

À la fin de la projection, on a quand même l’impression que quelque chose manque au film, quelque chose qui l’empêche de se démarquer… Après mûres réflexions, c’est bien le manque d’originalité qui fait défaut. L’histoire d’amitié que développe Schipper dans son film est d’un ennui total. Le triangle amoureux qui se crée entre Karl, Hans et Stelle est abordé avec un décevant prosaïsme. La prévisibilité du récit ajoute à la platitude du film.

L’incohérence psychologique de Karl dérange (tantôt se comportant comme un adolescent, tantôt agissant en adulte responsable qui ramène son ami à la dure réalité de la vie). Certaines scènes sont lourdes et n’apportent aucun développement intéressant dans la progression du scénario. Bref, un petit film très moyen. Ne pas trop s’attarder.

Publicités


3 Responses to “Ein Freund von mir, de Sebastian Schipper (2006)”

  1. 1 Mrg0tt3

    C’est une comédie, parfois des moments drôles mais rien de très spécial …
    On peut deviner à l’avance ce qui va se passer …
    Il n’y a pas trop de suspense …
    Un film moyen ……

  2. 2 moqueurpoli

    Bonjour Mrg0tt3 !

    Je n’ai pas du tout aimé ce film. Je le trouve minable, sans grande valeur artistique et d’un ennui total. Voilà un film qui mériterait la palme du meilleur navet de l’année.

  3. 3 pawn

    Un film sympathique mais sans grand rythme…
    Jürgen Vogel et Sabine Timoteo, que l’on peut voir dans le film de l’année précédente ‘Der freie Wille’, sont excellents ; pourtant, on s’emmerde un peu…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :