Développements récents dans les pays nordiques: la Norvège

22Mai08

C’est dans le cadre de mon cours sur le modèle politique scandinave qu’une série de quatre conférences sur les pays nordiques a été organisée, en collaboration avec le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CERIUM).

Jo Sletbak, chef de mission à l’Ambassade de Norvège à Ottawa, ouvrait ce cycle de conférences mercredi dernier. Sa présentation portait sur la redistribution de la rente pétrolière de la Norvège au profit des politiques sociales mises en œuvre dans le pays.


Pour le diplomate norvégien, l’aventure du pétrole a vraisemblablement débuté en 1967 lorsque le premier gisement de pétrole, Ekofisk, a été découvert dans le secteur norvégien de la Mer du Nord. Après de modestes débuts dans les années 70, la production pétrolière de la Norvège n’a cessé d’augmenter. Elle s’élevait à 3,3 millions de barils par jour en 2000. De nos jours, la Norvège se classe 3ème exportateur de brut au monde et sa production est largement assurée par des installations offshores en Mer du Nord et en Mer de Norvège. « Mais il n’y a pas que du pétrole ! », s’exclame Jo Sletbak.

La Norvège s’est effectivement intéressée aussi au gaz naturel, dont le volume des gisements s’est accru depuis quelques années. Classée simultanément 8ème producteur et 3ème exportateur de gaz, la Norvège a produit 89 milliards de mètre cube de gaz en 2006. Selon les statistiques du Ministère norvégien de l’énergie, le secteur du gaz aurait progressé de 70 % entre 2000 et 2006 et devrait augmenter de plus de 60 % d’ici 2013. Les exportations de gaz norvégien sont principalement destinées aux pays européens. La France serait d’ailleurs « dépendante à 20% du gaz norvégien » selon Sletbak.

Considérées comme propriété de l’État et du peuple norvégien, les ressources naturelles sont rigoureusement gérées et contrôlées par le gouvernement. Le Storting (parlement norvégien) s’est arrogé « le droit du dernier mot pour tout ce qui touche de près ou de loin le secteur des hydrocarbures », commente le diplomate. Le Directorat norvégien du pétrole (NPD), une agence gouvernementale spécialisée, contrôle d’ailleurs l’ensemble des opérations dans l’offshore norvégien au jour le jour. Avec les compagnies pétrolières étrangères, les accords conclus comportent des clauses prévoyant, entre autres, la perception de royalties sur le pétrole (le taux est fixé à 78% de la production) et l’embauche d’un personnel norvégien.

En 1990, le Storting a créé un Fonds pétrolier du gouvernement (FPG). Alimenté par les revenus du secteur pétrolier, ce fonds est aujourd’hui estimé à 70 milliards d’euros « mais ne peut qu’être investit à l’étranger ou servir à couvrir le déficit budgétaire annuel du gouvernement », précise le conférencier. Pour le gouvernement norvégien, le FPG constitue une épargne qui peut contribuer à financer les dépenses sociales futures (notamment les dépenses de santé et de pensions qui risquent de monter en flèche dans quelques années en raison du vieillissement de la population !). En même temps, le FPG sert également à stabiliser l’économie. Il permet la double protection contre les variations extrêmes des revenus pétroliers et contre les dépenses excessives de l’argent du pétrole à l’intérieur (qui pourraient relancer l’inflation).

Jo Sletbak conclut en estimant que « les Norvégiens ont résisté à la tentation de dépenser la manne pétrolière n’importe comment : les 4,5 millions de Norvégiens bénéficient du niveau de vie le plus élevé au monde ». Là où le pétrole crée l’injustice sociale et l’augmentation de l’écart des revenus entre les riches et les pauvres, la Norvège, elle, a su demeurer une société égalitaire en redistribuant une partie de ses revenus pétroliers à sa population par le biais de politiques sociales généreuses (fonds de pension, allocations-chômage, assurance-maladie, etc…).

Publicités


No Responses Yet to “Développements récents dans les pays nordiques: la Norvège”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :