My Blueberry Nights, de Wong Kar Wai (2007)

08Juin08

Après une rupture douloureuse, Elizabeth se lance dans un périple à travers l’Amérique, laissant derrière elle une vie de souvenirs, un rêve et un nouvel ami – un émouvant patron de bar – tout en cherchant de quoi panser son cœur brisé. Occupant des emplois de serveuse, Elizabeth se lie d’amitié avec des clients dont les désirs sont plus grands que les siens : un policier tourmenté et sa femme qui l’a quitté, une joueuse dans la déveine qui a une affaire à régler.

Drame psychologique sino-franco-américain de Wong Kar Wai
1 h 30, sélection officielle du Festival de Cannes 2007
Avec Norah Jones (Elizabeth), Jude Law (Jeremy), Rachel Weisz (Sue Lynne), Natalie Portman (Leslie)…
Note : 12/20

Surtout ne vous fiez pas au titre trompeur du film ou à son affiche suggestive: cette œuvre cinématographique est loin de proposer une histoire à l’eau de rose.

Récit initiatique, My Blueberry Nights est l’histoire d’une femme qui assiste à sa propre psychanalyse à travers les destins d’individus accablés par la solitude et le vide de leur existence. En quête de confiance et d’amour, cette femme seule et sans-le sou cherchera et trouvera finalement un nouveau sens à sa vie.

Pour sa première œuvre réalisée aux États-Unis avec des acteurs anglophones, le célèbre cinéaste hongkongais Wong Kar Wai s’est entouré d’une belle petite clique d’acteurs, dont le naturel convient parfaitement à la finesse psychologique du film. Norah Jones (une artiste de jazz que j’ai eu la chance de voir en concert l’été dernier au Festival « Jazz à Juan » de Juan-les-pins !) est étonnement saisissante. Sans parler de la puissante performance de Rachel Weisz, sublime dans son rôle de femme ravageuse. La rafraîchissante Natalie Portman vient compléter ce trio féminin d’exception.

Sur le plan de la réalisation, on pourrait se demander à quoi servent tous ces plans séquences tournés en ralenti syncopé… Certes, c’est une figure de style. Mais son utilisation incessante lui fait perdre tout son sens. Mais bon… c’est un petit détail qui n’enlève rien à la beauté de la photographie, aux contrastes des couleurs chaudes et froides, au charme des interprètes et à une bande sonore agréable. Petit film sympa.

Advertisements


No Responses Yet to “My Blueberry Nights, de Wong Kar Wai (2007)”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :