Semaine de l’Arctique (III)

17Juin08

Le droit international ou la stratégie américaine en Arctique

Dénonçant l’appropriation territoriale arbitraire du gouvernement canadien, les États-Unis contestent juridiquement cette souveraineté canadienne sur le passage du Nord-Ouest. En fait, Washington a toujours soutenu que le passage était un détroit international régi par les lois sur les eaux internationales, conférant ainsi aux autres États un droit de passage en transit illimité.

Pour les Américains, il s’agit de préserver une liberté de navigation essentielle à leurs activités militaires et civiles navales dans cette région du monde. Les perspectives pétrolières de l’océan Arctique soulèvent également l’intérêt des États-Unis. Ottawa et Washington se disputent le tracé des frontières entre l’Alaska et le territoire canadien du Yukon, en Mer de Beaufort. En 2005, une bataille juridique s’est d’ailleurs déclenchée à ce sujet. Elle perdure toujours.

Publicités


2 Responses to “Semaine de l’Arctique (III)”

  1. 1 Titem

    « Les perspectives pétrolières de l’océan Arctique soulèvent également l’intérêt des États-Unis ».
    Tu oublies de préciser qu’un moratoire interdisant le forage en mer et la recherche de pétrole et de gaz naturel est en vigueur aux Etats-Unis depuis 1981… Mais qu’en raison de la hausse du prix du pétrole George W. Bush s’est dit prêt à lever cette interdiction.

  2. 2 moqueurpoli

    Tu as raison: un moratoire décrété en 1981 sous l’administration Reagan dispose que toute extraction de pétrole ou de gaz est interdite sur le plateau continental des océans Atlantique et Pacifique (mais également dans le golfe du Mexique)… La prospection est toutefois restée permise (malgré ce que tu en dis) puisque de nombreuses pétrolières sont déjà implantées dans la région et ont déjà commencé leur recherche de pétrole et de gaz. Il ne manque plus que l’aval du gouvernement américain pour que ces industries pétrolières puissent commencer leur production (ce qui sera, avec la crise pétrolière actuelle, facile à obtenir). Les pétrolières n’hésiteront certainement pas à intimider financièrement certains politiciens et utiliseront sans doute le thème de la réduction de la dépendance américaine envers les fournisseurs pétroliers étrangers.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :