La Cathédrale luthérienne d’Helsinki

03Oct08

Paris, Reims et Chartres ont leur Notre-Dame, Barcelone a sa Sainte-Eulalie, Florence a sa Sainte-Marie de la fleur, Rome a son St-Jean Du Latran, Rio de Janeiro a son Saint-Sébastien, New York a son Saint-Patrick. Helsinki a aussi sa cathédrale (deux, en fait). Mais à l’instar de toutes celles que je viens de mentionner, elle n’est pas catholique mais luthérienne.

Impossible de la rater : elle est située dans le vieux centre-ville, près du port. Elle surplombe la Place du Sénat, autrefois surnommée Place Alexandre II à la gloire du tsar de Russie (1855-81), accessoirement grand-duc de Finlande, un titre que les tsars s’étaient arrogés lors de l’annexion du pays à l’Empire russe en 1809.

La construction de la Cathédrale luthérienne d’Helsinki fut entreprise en 1830 d’après les plans de Carl Ludvig Engel, célèbre architecte finno-allemand (un café qui fait face à la Cathédrale porte d’ailleurs son nom). A la mort de ce dernier en 1840, on confia l’œuvre à Ernst Lohrmann qui l’acheva en 1852. Autour de la coupole, celui-ci ajouta quatre petites tours et deux pavillons latéraux. La cathédrale fut baptisée Saint-Nicolas d’après le nom du saint patron du commerce et de la navigation mais également d’après le tsar Nicolas Ier (1825-55), père d’Alexandre II. Nicolas 1er exprima aussi ses vues quant à l’aspect extérieur de la cathédrale. Son choix porta finalement sur les apôtres qui ornent le toit de la Cathédrale.

Dans l’austère nef principale, se dressent bien sûr les statues des réformateurs Luther et Mélanchton ainsi qu’une sculpture de Mikael Agricola, instigateur de la Réforme luthérienne en Finlande et père de la littérature finlandaise. Un magnifique orgue revêt le pavillon latéral gauche de la Cathédrale. Le style très épuré de l’autel (ci-contre) accorde une impression réfléchie de grandeur et de majesté.

A noter qu’il n’y a pas de séparation entre l’Église et l’État en Finlande : on y célèbre tant des offices religieux que des solennités parlementaires. A visiter de préférence en semaine, le week-end étant souvent réservé aux célébrations.

Admirez par vous-même ce petit bijou architectural.

L’orgue, niché sous le pavillon latéral gauche

Détail architectural

Façade de la cathédrale

La statue d’Alexandre II, sur la Place du Sénat

Advertisements


No Responses Yet to “La Cathédrale luthérienne d’Helsinki”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :