Candlelight in Algeria, de George King (1944)

25Oct08

Lors d’une nuit orageuse, Susan Foster, jeune artiste américaine en vacances en Tunisie, cache Alan Thurston, un espion britannique poursuivi par un sympathisant nazi, le docteur Müller. Entraînée malgré elle dans une affaire d’espionnage, elle décide d’aider Thurston dans la mission qui lui a été confiée : se rendre à Alger pour y retrouver un appareil photographique contenant les plans exacts des opérations des Alliés en vue de leur débarquement en Afrique du Nord. Ils parviennent ensemble à subtiliser l’appareil photo mais le docteur Müller, prêt à tout pour récupérer l’objet et capturer ainsi les Alliés, les guette et se lance bientôt à leur poursuite…

Lueur en Algérie. Film d’espionnage britannique de George King.

1h26, 1944.

Avec James Mason (Alan Thurston), Carla Lehmann (Susan Foster), Walter Rilla (Docteur Müller), Raymond Lovell (Colonel Von Alven), Pamela Stirling (Yvette)…

Note: 16/20.


En général, le bonheur du parfait cinéphile, c’est moins d’assister à la projection sur grand écran d’un classique du cinéma que de dénicher une perle rare, un petit bijou cinématographique dont l’existence reste insoupçonnée de tout un chacun. En tant que cinéphile, je dois avouer être dans cette situation avec ce film que je viens de découvrir ce mois-ci, à l’occasion de sa première édition en DVD.


Dans l’histoire du cinéma britannique, Candlelight in Algeria sera passé incognito. Je suis presque sûr qu’aucune revue spécialisée consacrée au 7e art n’a jamais accordé une quelconque attention à ce film. Et pour cause : ni le cinéaste ni les principaux interprètes n’étaient très connus lors de sa sortie en salles en 1944. Seul James Mason, alors jeune étoile montante, détenait une certaine notoriété auprès du public britannique. Pourtant, ce film d’espionnage a tout d’un « blockbuster » (film à sensation de type hollywoodien) : suspense, intrigue politique, folle poursuite en voiture, romance, amour, sans oublier un brin d’humour bien britannique. Il faut croire que le film n’a pas joui d’une publicité assez suffisante pour attirer les foules.


C’est néanmoins un film divertissant qui traite d’un sujet d’actualité pour l’époque: la guerre. D’ailleurs, au-delà des scènes d’action, cette production britannique déploie subtilement sa propagande. Dans le film, les deux héros, d’origine américaine et britannique, symbolisent à coup sûr l’alliance anglo-américaine (le débarquement des Alliés en Afrique du Nord a été planifié par Churchill et Roosevelt en 1942) qui viendra à bout de l’ennemi nazi. Les Français sont (encore une fois) représentés comme des romantiques au grand cœur, prêt à se sacrifier pour secourir leurs alliés britanniques et américains. Les Allemands, quant à eux, sont des êtres cupides, féroces, sans pitié, fanatiques et acharnés jusqu’à la mort.


Le seul reproche qu’on pourrait faire à ce film, c’est qu’il brosse un portrait bref et approximatif de la société coloniale algérienne. Peu de contenu en ce sens, donc. Les quelques scènes de la Casbah aurait pu orienter le film dans cette direction mais le réalisateur s’est contenté de transposer une histoire d’espionnage. Un film plein de rebondissements et d’aventure, qui tient en haleine du début à la fin. Une agréable découverte.


Advertisements


2 Responses to “Candlelight in Algeria, de George King (1944)”

  1. Ce n’est pas le genre de films que je préfère, et même si je ne suis pas aussi cinéphile que toi, je pense qu’effectivement ça doit être vraiment très plaisant de trouver un objet culturel rare de quelqu’un que l’on apprécie. Comme un vieil album d’un chanteur/groupe que l’on aime.

  2. 2 moqueurpoli

    Un vrai plaisir, tout à fait. En fait, j’avais déjà lu une critique enthousiaste dans un livre consacré à la filmographie de James Mason. Mais, honnêtement, je ne m’attendais pas à un film d’une aussi bonne qualité scénique et stylistique. Je me serais senti un peu coupable de ne pas partager ma découverte sur ce blog en espérant qu’elle intéresse d’autres cinéphiles.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :