16e Conseil ministériel de l’OSCE à Helsinki

04Déc08

Dans le cadre de la présidence finlandaise de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Helsinki accueille aujourd’hui le 16e Conseil ministériel de cet organisme paneuropéen. D’une durée de deux jours, cette rencontre annuelle devrait aborder les questions du Caucase (en particulier celle de la Géorgie) et de la sécurité européenne (avec le projet russe d’un nouveau pact de sécurité en Europe).   

viennaosceflagsCréée il y a 35 ans dans la même ville, l’OSCE est une institution de premier recours pour l’alerte précoce, la prévention des conflits, la gestion des crises et le relèvement post-conflit dans son espace. Son approche est à la fois globale et coopérative: ses 56 membres jouissent d’un statut égal et traitent des dimensions politico-militaires, économico-environnementales et humaines de la sécurité. En fait, l’organisme gère un large évantail de questions liées à la sécurité dont les droits de l’homme, la maîtrise des armements, les mesures de confiance et de sécurité, les minorités nationales, la démocratisation, les stratégies de police, les activités économiques et environnementales ou encore la lutte contre le terrorisme.

alexander-stubbPrésidée par Alexander Stubb (à gauche), ministre finlandais des affaires étrangères, la conférence se déroule dans un climat de fortes tensions géopolitiques sur fond de crise économique mondiale. Observant le contexte actuel, Stubb estime qu’une concertation sur le futur de la sécurité européenne est primordiale. Et il n’a pas tort: la Russie a récemment proposé un projet constructif visant à réformer les dispositifs de sécurité en Europe et l’Europe se doit d’en débattre objectivement, d’en étudier ses implications géopolitiques, militaires, économiques, sociales. La réunion du Conseil ministériel de l’OSCE est une chance inouie de renégocier un nouveau pact de sécurité en Europe qui refléterait de manière plus juste les nouveaux rapports de force régionaux.

Redéfinir la sécurité en Europe doit être la priorité de cette rencontre de haut niveau. L’objectif de la Finlande est de parvenir à un accord commun qui déboucherait sur un nouveau pact sur la sécurité européenne dont Dmitri Medvedev s’est fait le défenseur. Couplées aux hostilités exprimées quant à l’activisme de Moscou dans la sphére post-soviétique, les incertitudes qui planent autour des ambitions géopolitiques et militaires de la Russie risquent de ne faire aboutir cette table ronde qu’à une vague déclaration de principe qui repousserait à une date ultérieure la tenue de négociations approfondies sur ce thème décisif pour la sécurité de l’Europe (et du monde en général).

Advertisements


No Responses Yet to “16e Conseil ministériel de l’OSCE à Helsinki”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :