La politique environnementale en Finlande (II)

19Déc08

Parce que l’environnement est devenu sans conteste l’un des enjeux majeurs en ce début de XXIe siècle, je vous propose une série d’articles sur la politique environnementale de la Finlande à partir d’une fiche de synthèse sur ce sujet que j’ai réalisé dans le cadre de mon stage et que vous pouvez télécharger sur le site internet de la Mission économique d’Helsinki.

Abondance et fragilité

des ressources aquifères


lac-en-finlandeEn Finlande, on dénombre 187 888 lacs et étangs de plus de 500 m², 647 sources et rivières (25 000 km) et 46 000 km de côtes. La surface des eaux intérieures couvre 10 % du territoire, soit 33 500 km², ce qui fait de la Finlande le pays européen qui possède les ressources les plus importantes en eau potable (environ 21 268 m³/hab.). L’eau potable provient des eaux de surface (40 %) et des nappes phrátiques (60 %). Si la qualité des eaux de surface est excellente, c’est grâce à la généralisation de l’assainissement des eaux usées. En effet, 81 % de la population finlandaise est reliée à l’une des 556 stations d’épuration du pays. Ces dernières années, la consommation par habitant s’est par ailleurs stabilisée pour atteindre 240 m³.

Baltic HarbourHelsinki se préoccupe également de l’écosystème de la Baltique qu’elle partage avec la Suède, l’Estonie, la Pologne, l’Allemagne mais surtout la Russie, sa voisine. De par son caractère fermé, sa faible profondeur et l’importance de sa population riveraine, la mer Baltique est malheureusement l’une des plus polluées de la planète. Le cas du Golfe de Finlande est particulièrement inquiétant, notamment en raison des importants rejets provenant de l’agglomération de Saint-Pétersbourg et du trafic maritime croissant des pétroliers.

helcomNée de la signature en 1972 d’une Convention qui regroupe les pays riverains dans la lutte contre la pollution de la mer Baltique, la Commission d’Helsinki, plus connu sous son acronyme HELCOM, a fait adopter en 2007 un plan d’action visant, à l’horizon 2021, la lutte contre l’eutrophisation de la mer Baltique, la prévention de la pollution par les déchets toxiques, l’amélioration de la sécurité maritime et la protection de la biodiversité marine et terrestre. Ce plan a d’ailleurs reçu le Prix européen de la meilleure innovation régionale en matière environnementale.

mer-baltique-protectionEn Finlande, l’utilisation et la gestion de l’eau sont régies par la Loi sur l’eau (Water Act, en anglais) qui transpose en droit finlandais la directive européenne établissant un cadre communautaire pour la protection des eaux de surface, de transition, côtières et souterraines, en vue de prévenir et de réduire leur pollution, promouvoir leur utilisation durable, protéger leur environnement, améliorer l’état des écosystèmes aquatiques et atténuer les effets des inondations et des sécheresses. En 2006, le gouvernement finlandais a fait approuver un ensemble d’objectifs pour que d’ici 2015 une bonne qualité de l’eau puisse être garantie à travers le pays. La priorité est donnée à la lutte contre l’eutrophisation grâce à la diminution d’un tiers des émissions de polluants d’origine agricole et à l’amélioration du traitemement des nitrates contenus dans les eaux usées.

Publicités


No Responses Yet to “La politique environnementale en Finlande (II)”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :