Un Noël à Helsinki

28Fév09

helsinki-2008-noelLa capitale finlandaise n’est peut-être pas une destination à laquelle on pense spontanément pour ses vacances de Noël. Certains lui préfèreront le soleil du Maroc, d’autres la terre des Vahinés. Et pourtant, au pays du Père Noël, les fêtes de fin d’année ont quelque chose d’envoûtant, de féérique. A Helsinki, la magie opère dès les premiers jours de décembre. L’ambiance terne des mois sombres d’octobre et de novembre (le soleil se couche vers 14h30) laisse place à une atmosphère nettement plus gaie. Des illuminations sont installées le long d’Aleksanterinkatu, la principale artère commerciale de la ville. Le grand magasin Stockmann (sorte de Galeries Lafayette à la finlandaise) pare ses vitrines de figurines et de jouets animés qui ne manquent pas d’attirer le regard émerveillé des enfants. A quelques pas, un grand sapin illuminé orne la Place du Sénat, au pied de la Cathédrale luthérienne. L’ambiance sémillante du marché de Noël, dans le parc de l’Esplanadi, donne à Helsinki un air de fête qui résonne comme une invitation aux réjouissances de fin d’année. En stage à Helsinki depuis septembre, j’ai profité de mon séjour pour y célébrer l’une des plus belles fêtes de l’année.

Mes treize desserts

Table de NoëlPour ce premier Noël loin de ma famille, j’avais décidé de perpétuer une tradition provençale bien connue, celle des treize desserts. A l’origine, elle consistait à offrir treize desserts à ses invités au retour de la messe de Noël. Ces treize desserts symbolisaient le Christ et ses douze apôtres et étaient disposés sur une table spécialement prévue à cet effet. On y trouvait habituellement quatre fruits secs appelés « mendiants » (noisettes, figues sèches, amandes, raisins secs), deux variétés de nougat (blanc et noir), une pompe à huile (brioche sucrée à l’huile d’olive), un verdau (melon vert), des oranges, des pommes, des poires, des prunes et de la pâte de coing. Bien sûr, cette liste est loin d’être officielle et peut de nos jours être modifiée selon les goûts, les bourses ou… le pays dans lequel on se trouve ! Il est également possible de rajouter des desserts mais la tradition veut qu’il y en ait au moins 13. Sur ma table de Noël (ci-haut), on en comptait 14: un panetonne, un assortiment de  noix et de dattes fourrées, de la pâte de fruits finlandaise, du nougat blanc, du nougat noir, des amendes, des cacahuètes, des escargots Lanvin, un stollen, des papillotes, des biscuits égyptiens, des boules au rhum, des chocolats Lindt et un gâteau au café.

La messe de minuit

133Pour le soir du réveillon, nous avions prévu avec l’un de mes meilleurs amis d’assister à une messe de Noël. Bien que ni lui ni moi ne comprenions le finnois, cette sortie allait s’avérer des plus ludiques étant donné que l’église la plus proche était luthérienne. Nous allions enfin connaître les us et coutumes des messes luthériennes. Après quelques discussions animées sur la vie politique et religieuse en Finlande, nous nous sommes mis en route vers l’église de Kannelmäki (ci-contre), située dans le quartier éponnyme, au nord-ouest du centre-ville d’Helsinki. De dimension moyenne, l’église se signalait surtout par l’imposante structure de son toit pyramidal. Si l’extérieur paraissait quelque peu lugubre, l’intérieur était manifestement plus convivial. Arrivés parmi les premiers, nous  nous sommes discrètement choisis un siège de manière à pouvoir observer les gestes du prêtre, à défaut d’en comprendre le discours. En attendant le début de la cérémonie, nous avons jeté un rapide coup d’œil sur le programme des chants qui venait d’être distribué. Amusé et moqueur, comme à mon habitude, j’ai fait mine de connaître les paroles d’un chant que j’ai interprété instinctivement sur l’air de « Douce nuit, Sainte nuit ». Pour la petite anecdote, il se trouve qu’il s’agissait bien du célèbre chant de Noël, intitulé « Jouluyö, Juhlayö » en finnois. En voici les paroles que je me dois impérativement  de chanter l’année prochaine:

Jouluyö, juhlayö.
Päättynyt kaikk’ on työ,
Kaks’ vain vailveill’ on puolisoa,
lapsen herttaisen nukkuessa
seimikätkyessään,
seimikätkyessään.

Jouluyö, juhlayö.
Paimenill’ yksin työ.
Enkel’ taivaasta ilmoitti heill’:
Suuri koittanut riemu on teill’
Kristus syntynyt on,
Kristus syntynyt on !

Jouluyö, juhlayö.
Täytetty nyt on työ.
Olkoon kunnia Jumalalle !
Maassa rauha, myös ihmisille
olkoon suosio suur’,
olkoon suosio suur’ !

Contrairement aux messes catholiques, cette messe luthérienne était peu codifiée. Elle n’a été en somme qu’une simple succession d’oraisons et de chants. Aucune liturgie de l’eucharistie, aucun signe de croix, aucune communion. Les fidèles n’ont rien fait d’autre que de se lever et de se rasseoir; certains d’entre eux ont chanté avec les choristes. Une quête a finalement été organisée vers la fin de la messe. Tout se faisait en simplicité, rien d’exceptionnel. A noter (très accessoirement) que le prêtre était une femme ! On était bien loin ici du conservatisme religieux de l’Eglise catholique… Bien que nous n’avons rien compris de son discours, la voix chaleureuse du prêtre nous a aidé à apprécier cette cérémonie sans toutefois renier notre foi catholique.

Un festin savoureux

081225-403-buche-de-noelDe retour à la maison, un bon repas nous attendait. Au menu, foie gras et saumon poivré aux champignons, le tout arrosé d’un Chablis Premier cru 2007. Un divin délice avec lequel nous nous sommes sustentés. Pour le dessert, il y avait bien sûr ma table aux quatorze desserts mais aussi une bûche de Noël (ci-contre) enrobée de chocolat blanc et fourrée aux fruits. Tout simplement savoureux ! Ce fut en définitive un Noël riche en émotions. En espérant que le prochain le soit tout autant.

Publicités


2 Responses to “Un Noël à Helsinki”

  1. Toujours un plaisir de te lire ! Tu as oublié de parler des pâtisseries finlandais de Noël en forme d’étoile, les pâtes de fruit dont on se régale… Et ce n’est pas tous les jours que l’on fête la nouvelle année au champagne sur la place d’Helsinki 😉

  2. Toujours intéressant de découvrir les coutumes des autres pays! J’aurais très envie de passer Noël en Finlande (pays que j’aime beaucoup, d’ailleurs). Merci de partager!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :