Les métamorphoses de Tintin, de Jean-Marie Apostolidès

17Mar09

les-metamorphoses-de-tintinLivre pionnier, écrit en 1984, soit un an après la mort d’Hergé, et fréquemment réédité depuis, Les métamorphoses de Tintin constituent la première étude critique des 23 albums canoniques des Aventures de Tintin. Puisant à la psychanalyse, à la sémantique et à la critique litéraire, Jean-Marie Apostolidès se livre à une enquête passionnante sur l’histoire de Tintin. D’où vient-il ? A-t-il seulement une famille ? Et des opinions politiques ? Quels sont ses rapports avec les femmes ? Comment Tintin vieillit-il ? A ces questions, et à beaucoup d’autres, ce livre répond, pour le plus grand bonheur des tintinologues de 7 à 77 ans. Où l’on voit peu à peu, derrière la figure militante de l’adolescent des années 30, un Tintin plus sceptique et tolérant qui, ayant rétabli la justice au bout du monde, abandonne son obsession du Bien et se retire à Moulinsart en compagnie d’un marin épris de boisson et d’un vieil original qui cultive son jardin…

Comme de nombreuses personnes à travers le monde, j’ai moi aussi été bercé depuis ma plus tendre enfance par les aventures de l’illustre reporter et de son non moins célèbre compagnon de route, Milou. C’est d’ailleurs en lisant leurs péripéties aux quatre coins de la planète que je me suis intéressé très tôt à la politique et aux enjeux internationaux. De son aventure chez les Soviets à celle chez les Picaros, en passant par son périple en Amérique ou au Tibet, Tintin a toujours représenté pour moi la quintessence de l’aventurier intrépide, à la fois symbole de perfection et exemple à suivre. Plus jeune, je m’identifiais aisément à ce personnage un brin espiègle qui découvrait le monde en tentant de le rendre meilleur. Encore aujourd’hui, le goût de l’aventure, la soif de connaissance et le besoin de protéger mon semblable sont des traits de caractère que je partage avec le jeune journaliste à la houppette.

Tintin

C’est donc avec grand intérêt que le tintinophile que je suis a lu cet ouvrage, le premier à consacrer une analyse approfondie des vingt-deux albums du corpus des Aventures de Tintin. Dans son livre, Jean-Marie Apostolidès propose une véritable lecture multidimensionnelle de l’œuvre d’Hergé. Les aspects politiques, historiques, géopolitiques, psychologiques, culturels et sociaux sont tour à tour évoqués par l’auteur qui ne manquent pas d’étayer ses propos par une documentation riche et fouillée.

Si Apostolidès évoque la possibilité d’une lecture religieuse (Tintin comme figure christique) ou ésotérique (aventures initiatiques), son intérêt personnel le porte plutôt vers l’étude de la psychologie de l’œuvre. C’est ainsi qu’il scrute avec minutie les divers rêves et autres actes manqués commis par les principaux membres de cette « famille de papier » que sont le capitaine Haddock, le professeur Tournesol, la cantatrice Bianca Castafiore et, dans une moindre mesure, le couple de « cornichons d’eau douce » Dupont/Dupond.

tintin1Au-delà de ses interprétations psychanalytiques, l’auteur parvient à démontrer la profonde cohérence de la saga tintinesque. Tout d’abord, par l’aspect chronologique de l’apparition des principaux personnages. A partir du couple Tintin/Milou des premiers albums, vont apparaître deux autres figures emblématiques, Haddock et Tournesol. Leur irruption dans la vie de Tintin entraînera la marginalisation progressive de Milou, qui se cantonnera désormais au monde animal. Dans cette nouvelle famille réunie, Tournesol acquerra rapidement la stature du père, la Castafiore celle de la mère. Le jeune moussaillon et le vieux loup de mer se verront attribuer les fonctions de fils, le premier jouant le rôle de « l’enfant trouvé », le second celui de « l’enfant bâtard ».

Dans un second temps, l’auteur se propose de répartir les vingt-deux albums en trois ensembles distincts, trois phases de développement psychologiques : l’épique, l’héroïque et le domestique. Dans la phase épique, le héros est tout-puissant. Sa lutte contre le mal, toujours couronnée de succès, lui assure une notoriété planétaire, que ce soit dans des pays réels (Congo, Etats-Unis, Chine, Ecosse) ou imaginaires (San Theodoros, Syldavie). L’entrée en scène du capitaine et du professeur ouvre la phase héroïque. Ramené à une dimension plus humaine, Tintin demeure toujours un héros mais le monde extérieur limite sa toute-puissance. La phase domestique, centrée quasi intégralement sur la vie à Moulinsart, coïncide avec l’arrivée de Lampion et d’Abdallah. Ces nouveaux venus viendront brouiller définitivement les frontières autrefois bien nettes entre le Bien et le Mal.

Tintin

Qui dit lectio dit selectio. Si certains albums font l’objet d’une analyse minutieuse (Le temple du soleil, Les bijoux de la Castafiore, Tintin au Tibet), d’autres ne donnent lieu qu’à de rapides et décevants survols (L’île noire, Tintin au pays de l’or noir). De la même façon, certains personnages ne retiennent guère l’attention de l’auteur (Nestor, Szut). La sexualité du héros principal (sa misogynie apparente, sa probable homosexualité) n’est que trop brièvement évoquée. Ce sont mes seuls reproches à cet ouvrage à la fois passionnant, captivant et éclairant sur de nombreux aspects de l’œuvre impérissable de Georges Rémi. Un livre que j’ai dévoré en l’espace de quelques heures et  dont je suggère la lecture à tous les tintinophiles, tintinologues, tintinomanes et autres tintinolâtres. En route pour l’aventure,  mille sabords !

Publicités


7 Responses to “Les métamorphoses de Tintin, de Jean-Marie Apostolidès”

  1. 1 Titem

    J’aime bien la manière dont tu as écris cet article ! Sur le fond, il faudrait que je lise le livre car certaines idées me paraissent intéressantes mais mérite d’être discutées.

    Héros épique, héroïque, domestique… Même si Tintin finit par s’installer à Moulinsart, il n’en reste pas moins un aventurier ! L’évolution de son regard sur le monde (entre Tintin au Congo et Tintin au Tibet) est aussi un sujet intéressant pour les Tintinophiles.

    Quant à sa relation avec les femmes, cela ferait l’objet d’un débat sans fin sur lequel il serait difficile de mettre tout le monde d’accord, sinon qu’elles sont peu présentes et casta…trices !

  2. 2 Norbert

    En te lisant, on resent ton amour des aventures de tintin. Ton analyse subtile et objective donnera surement envie à tous les tintinophiles de lire ce livre… quant à moi, je suis plus érikophile que tintinodingue…
    Au plaisir de te lire de nouveau!

  3. 3 moqueurpoli

    Salut Titem,

    Je te conseille vivement la lecture de cet ouvrage consacré au journaliste du Petit Vingtième. Il est bien écrit, bien documenté, bien argumenté et donne à réfléchir sur la véritable psychologie de Tintin et de sa joyeuse bande d’amis. Captivant !

  4. 4 moqueurpoli

    Bonjour Norbert,

    Et oui, Tintin a été le héros de mon enfance. Je me suis longtemps identifié à lui pour de multiples raisons (goût de l’aventure, nombreux voyages à travers le monde, volonté d’aider le faible face au fort) et encore aujourd’hui j’adore regardé les adaptations cinéma des aventures du jeune reporter à la houppette. Je reste toutefois sceptique concernant la prochaine adaptation cinématographique américaine de Tintin qui devrait sortir l’année prochaine. Tintin est un héros foncièrement européen et, je dirais même, francophone ! J’imagine mal un Tintin d’inspiration américaine, même si c’est un britannique qui devrait jouer le rôle…
    En attendant, le « plus soviet des Français » te souhaite de bonnes vacances au pays du Sahara (lol).

  5. 5 Titem

    Sur le sujet de la prochaine adaptation cinématographique, je pense qu’il faudra attendre de voir en séance ce qu’il en est réellement. Mais effectivement, le choix d’un acteur belge pour incarner Tintin (Jérémie Régnier ?) aurait peut-être pu donner un gage d’authenticité, comme le choix d’un acteur britannique avait été retenue pour Harry Potter (Daniel Radcliffe).

    Pour ajouter une pièce au puzzle de l’homosexualité probable de Tintin, j’ai retrouvé une vieille interview d’Hergé datant de 1973. L’auteur, invité de Pivot, évoque son album préféré « Tintin au Tibet », où le héros part à la recherche de son ami Tchang, en ces mots : « une histoire simple, sans méchants, juste une histoire forte d’amitié, voire d’amour ».

  6. 6 moqueurpoli

    A mon humble avis, le monde de Tintin est profondément francophone et un film américain n’arrivera jamais à reproduire toute la subtilité, toute la finesse, tout le raffinement que l’on peut retrouver dans l’œuvre d’Hergé. Il faudra faire l’expérience d’aller voir le film dans les deux versions (originale et française), puis de les comparer.

    En ce qui concerne l’homosexualité de Tintin, beaucoup d’encre a été versée sur ce sujet d’un intérêt psychologique certain. Je crois tout simplement qu’Hergé n’a pas voulu s’embarrasser d’un personnage féminin qui aurait pu séduire notre héros belge et lui aurait empêché de poursuivre ses aventures.

  7. 7 TinTchan

    J’ai lu le livre et je suis à peu près d’accord avec ce que tu dis…L’île noire et Tintin au pays de l’or noir ne sont en effet pas assez exploités. Par contre, sur l’aspect de la possible homosexualité du héros, je ne suis pas trop d’accord: l’auteur parle longuement d’un passage où Haddock tente de « boire Tintin » en le prenant pour une bouteille de champagne dans Le Crabe aux pinces d’or, ce qui pourrait signifier qu’il pourrait peut-être le désirer. Et il dit que le fait que Tchang essuie le sang de Tintin après qu’il ait été blessé par une balle dans Le lotus bleu pourrait presque paraître comme une métaphore d’effacement de traces après un acte sexuel entre deux hommes. Ca fait quand même beaucoup.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :