Horizons géopolitiques, de Frédéric Encel

30Juin09

Horizons géopolitiquesLa géopolitique est à la mode. Boudée, voire rejetée des décennies durant, après avoir été mise à l’honneur par l’impérialisme des IIe et IIIe Reich allemands, elle prend sa revanche: tout un chacun en fait depuis les années 1990 comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, et l’accole à n’importe quelle dimension de la vie ou presque. Dans ce foisonnement, on trouve le meilleur comme le pire, au risque du galvaudage; si tout peut être estampillé « géopolitique », rien ne l’est réellement. Pour le néophyte ou pour le lecteur averti, Frédéric Encel présente ici avec rigueur et clarté les concepts clés de la discipline: les frontières et la souveraineté, les rapports de force et la puissance, les opinions publiques et les représentations, la guerre et la paix. Ce faisant, il prône le rejet du cynisme et dessine une géopolitique à visage humain.

Le dernier ouvrage d’Encel marque l’aboutissement de quelques quinze années de réflexions et d’expertise sur la géopolitique du Moyen-Orient, et en particulier sur le conflit israélo-palestinien. Avec son livre, le géopolitologue, que j’ai pu rencontrer à l’occasion d’une conférence donnée à Montréal l’année dernière, a souhaité apporter une contribution personnelle et rigoureuse à l’édifice général de sa discipline en présentant succinctement l’histoire et les principaux paradigmes de la pensée géopolitique.

Prolixes, structurés et argumentés, les commentaires et les propos d’Encel se veulent aussi éclairants qu’éclairés. C’est que l’auteur inscrit explicitement sa démarche dans une perspective humaniste. Selon lui, le géopolitologue de profession n’a pas vocation à abandonner son statut de citoyen critique: une chose est de constater la noirceur du monde, une autre est de s’en satisfaire sans autre forme de procès. La morale n’est pourtant qu’une variable dans les prises de décision des gouvernants, et non une constante.

De ce constat, l’auteur explore trois postures géopolitiques possibles face à l’analyse des questions internationales: le cynisme, le réalisme et l’utopisme. L’utopique exige une inversion du postulat, c’est-à-dire la mise en avant de la morale dans les relations internationales. Il lui faudra préalablement modifier l’âme humaine, ce en quoi l’auteur lui souhaite bien du courage. La différence entre le cynique et le réaliste tiendrait, d’après Encel, dans un « curseur » incarnant l’exigence du respect d’une certaine moralité dans les rivalités de pouvoir; le premier le maintiendrait à zéro en feignant le regret et en se justifiant par la realpolitik, le second le déplacerait dans les limites raisonnables des intérêts étatiques. Pour Encel, seule une analyse géopolitique réaliste permettra, dans les conflits présents ou à venir, d’éviter le plus de malheurs possible au plus grand nombre d’êtres humains.

Sur un ton à la fois didactique et décontracté, Encel navigue ainsi, de conceptions en théories, et décrypte sans équivoque les fondements et les logiques qui sous-tendent les rivalités de pouvoirs sur la scène internationale, démontant au passage quelques a priori faciles qui entravent souvent un raisonnement géopolitique objectif et la compréhension des enjeux et des conflits actuels.

Au demeurant, il ponctue son analyse d’anecdotes historiques et d’exemples concrets tirés de l’actualité internationale dont la richesse et la pertinence font de cet opuscule une véritable bible d’informations. Pour l’étudiant en géopolitique que je suis, l’ouvrage est une référence que je n’hésiterais pas à recommander aux étudiants et à tous ceux que l’état du monde préoccupe.

Publicités


2 Responses to “Horizons géopolitiques, de Frédéric Encel”

  1. 1 Titem

    Message reçu ! En tout cas tu le vends bien.

  2. 2 moqueurpoli

    Bonjour Titem,

    J’estime que ce livre est un véritable chef-d’œuvre, le meilleur en son genre. Il apporte une véritable contribution à la science des relations internationales. Pour moi, ce bouquin représente la somme des connaissances que j’ai acquises au cours de mes années d’études…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :