Voyage à Sept-Iles, dans le nord du Québec

24Sep09

Les vacances estivales sont souvent l’occasion de se ressourcer dans le cadre paisible d’un lieu familier ou d’un environnement serein, propice à la détente et à la méditation. En vacances prolongées à Montréal depuis la fin de mon stage en Finlande, j’ai décidé de partir à l’aventure dans l’une des plus belles régions du Québec, là où le fleuve St-Laurent devient un golfe.

Sept-Iles (vue aérienne)Située à environ 12h de route au nord de Montréal (3h30 en avion), la ville de Sept-Iles est la principale agglomération de la région touristique de Duplessis, sur la Côte-Nord. Née de l’industrie minière et forestière, elle est aujourd’hui le cinquième port en importance au Canada. C’est en effet de ce grand centre portuaire qu’est exportée la majorité de la production québécoise de fer et d’aluminium. Grande baie quasi circulaire de 8 à 10 km de diamètre, la ville est protégée par un archipel de 7 îles (les îlets Dequen, l’île du Corossol, la Grande Basque, la Petite Basque, la Grosse Boule, la Petite boule et l’île de Manowin) qui forment ainsi un havre naturel exceptionnel.

Sept-Iles au début du XXe sièclePour la petite histoire, les Septiliens aiment à rappeler que c’est Jacques Cartier qui, en remontant le fleuve St-Laurent, donna son nom à la ville. Depuis, elle n’a eu de cesse de se développer au rythme des révolutions industrielles et économiques qui se sont succédées. Des baleiniers basques et morutiers français du XVIe siècle aux industries minières, métallurgiques et forestières du XXe siècle, en passant par les postes de traite des fourrures des XVIIe et XVIIIe siècles, la ville a prospéré grâce à la richesse de son sol, à la générosité de sa faune et de sa flore terrestre et à l’abondance de ses ressources maritimes et halieutiques.

Sept-IlesPetit coin de paradis nordique, en harmonie avec la nature, Sept-Iles est également l’endroit idéal pour s’adonner aux activités de plein air (pêche, chasse, kayak, jet-ski, plongée sous-marine, excursion en forêt, plage). Le charme de ses paysages, la pureté de son air et la sympathie de ses habitants font de cette ville québécoise un endroit où il fait bon vivre, un lieu où se ressourcer et où l’on peut encore jouir d’une rare promiscuité avec la nature.  Entre mer, terre et ciel, quelques photos de ce séjour bienfaiteur.

La Grande tente, centre culturel et artistique de la ville

La Grande tente

L’ami de fer, l’emblème municipal

L'ami de fer

Le Vieux-Quai, façade Est

Le port de Sept-Iles

Le Vieux-Quai, façade Ouest

Le Vieux-Quai

Le port de plaisance

Le Port de plaisance de Sept-Iles

La promenade du Vieux-Quai, Mirabeau s’y promène… La promenade du Vieux-Quai (Sept-Iles)

… Et moi aussi !

MoqueurPoli à Sept-Iles

La poissonnerie Fortier, où l’on vend de délicieux « crabes des neiges » et des homards

La poisonnerie Fortier

Oursins de Sept-Iles, récoltés le jour même dans l’eau froide (A vos palais !)

Oursins de Sept-Iles

Entre ciel et terre, entre ciel et mer.

Entre ciel et mer

Résidence secondaire, près de la plage

Maison près de la plage

La plage Fergusson

Plage Fergusson

Feu de bois, feu de joie

Feu de bois, feu de joie

Paysage nordique

Paysage nordique

Advertisements


4 Responses to “Voyage à Sept-Iles, dans le nord du Québec”

  1. 1 Isabelle Roos

    bonjour,
    J’habite Québec depuis 4 ans, nous sommes français résidents-permanents et cet été nous aimerions visiter la cote nord aurais tu par hasard les coordonnées du chalet au bord de l’eau que tu montres en photo … désolé de l’incursion dans ton blog !!mais quand je tape plage fergusson je tombe sur ton article!
    merci de l’éventuel renseignement!
    Isabelle Roos

  2. 2 moqueurpoli

    Bonjour,

    Quelle chance de vivre dans la « Belle province » !!!

    Je vous invite vivement à visiter cette région (surtout l’été !) qui recèle une faune et une flore si riches. Sept-Iles est une ville agréable, les gens y sont sympathiques, l’environnement y est sain.

    En ce qui concerne le chalet qui borde la plage Fergusson, il s’agit d’une résidence privée et non pas d’une auberge (ou d’un « bed and breakfast » comme l’on dit souvent au Québec). Il existe plusieurs petites auberges qui borde le St-Laurent, en direction de Sept-Iles. Sinon, l’Hôtel des Gouverneurs est l’un des meilleurs que vous trouverez à Sept-Iles.

    Bien cordialement.

  3. 3 Yalpe Nismou

    Ce n’est pas un feu de joie! C’est un tipi de bois naturellement recyclé écologique des norme novoclimat créé par l’artiste créateur architecte moderne Maxim Côté!

    Merci de votre merveilleuse et belle compréhension en tant qu’humain de la planette terre du système solaire qui est magnifique!

  4. Je suis né a Sept-iles en 1965 et je suis a Québec depuis 1982. Je pense bien retourner vivre la bas pour me resourcer et me refaire une santé.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :