Concert d’Eliane Elias à Montréal (30/06/12)

03Juil12

A l’entrée du Club Soda où elle se produisait, une longue file de spectateurs impatients se pressaient pour l’entendre. En ce dernier jour du mois de juin, on aurait dit que le tout-montréal s’était concerté pour assister à l’unique représentation d‘Eliane Elias (ci-dessous) et de son quartet brésilien dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal. Le spectacle affichait d’ailleurs complet, pouvait-on lire sur un écriteau de fortune. Privilégiés, donc, ceux qui ont pu (re)découvrir la muse pauliste de la bossa nova.

Eliane EliassL’artiste, qui a débuté sa carrière de pianiste aux côtés des plus grands musiciens brésiliens tels que Vinicius de Moraes ou encore Antonio Carlos Jobim, avait concocté pour cette soirée un florilège de classiques de la bossa (So danço samba, Garota de Ipanema, Chega de saudade) qu’elle a parfaitement su s’approprier, au point de donner l’impression, pour certains d’entre eux, qu’elle venait de les composer. De longues séquences d’improvisation ont permis au public d’apprécier la technicité toute en finesse de ses réarrangements.

Accompagnée d’un guitariste talentueux, d’un contrebassiste d’exception (qui n’était autre que Marc Johnson, son mari) et d’un batteur carioca, Eliane Elias a rendu un pétulant hommage à la bossa nova et à son mentor le célèbre chanteur bahianais Gilberto Gil en interprétant quelques chansons de son répertoire (Chiclete com banana, Ladeira da preguiça, Bananeira). Autre interprétation croustillante, celle de la chanson Rosa Morena, une samba écrite par Dorival Caymmi, avec laquelle la brésilienne n’a pas manqué de charmer un public déjà conquis d’avance.

Eliane Elias au pianoAucune fausse note lors de concert mémorable, si ce n’est la présence de photographes accrédités qui bombardaient la chanteuse de photos, ce qui la gênait visiblement. Il aura quand même fallu une demande spéciale de l’artiste pour que les hostilités cessent. Mais cette petite altercation n’a pas empêché les échanges endiablés entre la pianiste et son batteur qui semblaient bien s’en donner à cœur joie sur scène. Vers la fin du concert, l’insistance du public et l’appel de la musique ont certainement contribué aux deux rappels que l’artiste a gracieusement offerts à son auditoire. Madame Elias laisse une impression de fraîcheur, de chaleur et de simplicité que seuls les grands artistes de jazz savent dévouer à leur public. Il ne reste plus qu’à attendre son prochain passage à Montréal !

Pour ceux et celles d’entre vous qui connaissez la musique brésilienne, la liste ci-dessous reprend, dans l’ordre, les morceaux interprétés par la muse pauliste lors de ce concert :

1-     Ladeira da preguiça (version instrumentale)

2-     Call Me

3-     Chega de saudade

4-     They Can’t Take That Away From Me

5-     Bananeira

6-     Isto aqui o que é ?

7-     Só danço samba

8-     Rosa Morena

9-     Desafinado

10-   Garota de Ipanema

11-   Chiclete com banana

12-   A rã

Publicités


No Responses Yet to “Concert d’Eliane Elias à Montréal (30/06/12)”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :